Pierre LOTI à Rochefort-sur-mer

Le jeudi 28 août 2003.

La maison Pierre Loti à Rochefort-sur-Mer.

Loti : un nom rapporté de Tahiti en 1872…
Pierre : un prénom adopté pour et par ses amis, vers 1876…

Julien Viaud est né à Rochefort sur-Mer le 14 janvier 1850, rue de Fleurus, devenue depuis rue Pierre Loti. D’une enfance très protégée, il hérite d’une sensibilité extrême aux lieux, aux personnes et aux femmes (qu’il aura peut-être aussi nombreuses que d’escales).
Une tante l’initie à la photographie et sa soeur Marie le guide dans l’apprentissage du dessin. Il utilise ces deux techniques pour fixer tout des gens et des paysages qu’il découvre. Il peuple ainsi d’objets exotiques, de photos et de dessins, au fur et à mesure de ses voyages, la maison de la rue de Fleurus, qu’il rachète à sa mère en 1871. Cette maison qu’il agrandit jusqu’à atteindre trente pièces et qui devient en 1969 le Musée Pierre Loti. Maison au salon turc, à la pagode japonaise et à la chambre arabe, aux salles médiévale, Renaissance, paysanne et chinoise (les pièces japonaise, chinoise, et paysanne ont disparu).
Maison sans gaz ni électricité, aux portes secrètes, aux couloirs qui communiquent, où l’écrivain fait donner quelques fastueuses fêtes costumées.

Voir aussi Pierre LOTI en pays rochefortais.

Autres demeures de l’auteur

Outre les lieux où Pierre Loti a séjourné à l’étranger, il a également vécu à :
  la ferme La Limoise, près de Rochefort,
  la Maison des aïeules à Saint-Pierre d’Oléron, 19 rue Pierre Loti, où il passe ses vacances enfant, qu’il rachète en 1898 et où il est enterré,
  la rue du 4 septembre à Rochefort, où il loge en septembre 1894 sa nouvelle compagne espagnole,
  Saint-Porchaire, près de Rochefort. C’est là que vit le mari de sa soeur, qui lui réserve une chambre de sa maison (maison signalée par une plaque, presqu’en face de la mairie),
  La Roche-Courbon, près de Saint-Porchaire. Ce "château de la Belle au bois dormant" (Tel. : 05 46 95 60 10) est un des ports d’attache de l’écrivain entre deux voyages. Tous les guides nous apprennent qu’il a découvert là le grand secret de sa vie,
  Hendaye, à la Bakhar-Etchea (la Maison du solitaire), où il décède en 1923.

Il a séjourné à Paimpol.

Pour visiter le lieu
Maison de Pierre Loti. 141 rue Pierre Loti, 17300 Rochefort. Tel. : 05 46 99 16 88. La maison se visite toute l’année, sauf au mois de janvier et de préférence sur rendez-vous.

Quelqu’un à contacter ?
Société des Amis de Pierre Loti. Alain Quella-Villéger, 4 allée du Cadre noir, 86000 Poitiers.
Office de tourisme de Rochefort, avenue Sadi Carnot, 17300 Rochefort. Tel. : 05 46 99 08 60. Fax : 05 46 99 52 64.

À voir aux alentours

Les écrivains des alentours :
  Thomas Narcejac, à Rochefort, Saintes et Nantes,
  Georges Simenon, dans la région de La Rochelle,
  Boris Vian à Angoulême,
  Jules Verne et Julien Gracq à Nantes,
  Alfred de Vigny au Maine-Giraud.

Petite bibliographie
Loti a raconté ses premières années dans Le Roman d’un enfant.
Loti à Rochefort. Article d’Emile Vedel dans Demeures inspirées et sites romanesques, tome I, Editions de l’Illustration. Raymond Lécuyer et Paul-Emile Cadilhac.
La maison de Loti in Pages choisies. Sacha Guitry. Éditions Plon.
Les lieux de Pierre Loti, article de Michel Crépu dans L’Express N°2458 du 13 août 1998.
Pierre Loti et son pays natal. Textes de Pierre Loti. Le Croît vif, 190 pages, 190 F.



Forum de l'article

La Rochelambert (George Sand)